NoArtist

Fondé en 2018, NoArtist est un collectif de trois amis de l’Ecole Polytechnique, spécialisés en science des données, passionnés d’art, et partageant un projet étonnant : créer des œuvres d’art à l’aide d’algorithmes, et les diffuser en les imprimant sur différents supports, en séries limitées.

« En utilisant les mathématiques et l’informatique, nous créons des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) qui s’inspirent de milliers d’œuvres existantes pour générer des créations artistiques originales. Ces algorithmes modélisent un équilibre entre la nouveauté et le déjà-vu, entre innovation et structure codifiée. Nous établissons ainsi un parallèle entre leur fonctionnement et les mécanismes cérébraux de la créativité, mis en lumière par de récentes recherches en neurosciences. Ces algorithmes sont capables de simuler des fonctionnalités du cerveau humain, comme le raisonnement ou, dans notre cas, l’apprentissage.
Le principe est de fournir à la machine des milliers d’exemples de peintures pour un sujet donné, comme les portraits, ou les ponts. Elle reconnaît alors les caractéristiques communes des œuvres, comprend les « codes » attendus, et peut générer des créations originales.
Plus précisément, nous commençons par réunir un grand nombre d’images, mille à dix mille, sur un même sujet et avec un cadrage similaire. L’étape de génération fait ensuite intervenir deux modules, dont nous maîtrisons les paramètres : un module « élève » (le générateur) et un module « professeur » (le discriminateur), qui vont itérer et progresser ensemble. Tel un apprenti peintre, le générateur produit des œuvres, au début composées de pixels aléatoires, et les soumet à son professeur. Tel un critique d’art, le discriminateur évalue les performances du générateur, en notant les œuvres en fonction de leur proximité par rapport aux œuvres de référence. Le générateur-élève corrige alors ses créations. Et l’itération se poursuit. Elle s'arrête quand le générateur crée des œuvres si réalistes que le discriminateur les confond, ou presque, avec les œuvres de référence. »

 


 

Ma peinture puise son essence dans notre quotidien. La matière, les objets et

matériaux récoltés me permettent de créer une croûte, surface d’expressions

brutes et singulières.

J’accumule, superpose ses différents organes, traces et empreintes avec une

énergie spontanée, tentant à chaque fois de me libérer d’un esthétisme de

forme. J’enfouis et dégage tour à tour les vestiges de notre monde contemporain.

A la manière d’un archéologue, je vis mon oeuvre comme la quête d’un

territoire originel caché sous les décombres et accumulas d’une époque plongée

dans l’excès.

Dans mes oeuvres récentes, mon travail se situe entre abstraction et presque

figure. Le but ultime n’étant pas de donner à voir mais à ressentir. J’essais

de jouer entre les vibrations de la couleur et le relief des matériaux pour faire

naître des figures illusoires, des âmes travaillées, prisonniers d’une toile d’où

elles voudraient sortir… Je cherche une nouvelle dimension entre la peinture

plan et l’excroissance de la matière, une sorte de peinture qui pousse au

contact de son espace.

D’une sensibilité expressionniste, mon univers se nourrit des artistes tels que

P.Rebeyrolle, A.Tapiès, A.Clavé, l’action painting de J.Pollock, les combine

painting de Rauschenberg ou encore les installations de Gilles Barbier...

Mes déambulations quotidiennes me permettent de récupérer nombre de matériaux

et d’objets. Le détournement de ceux-ci crée toutes sortes de mini

installations (art box), de moulages en résine, de mobiles, de performances...

Ces différents médiums me permettent d’aborder des idées précises, des réflexions

sur notre monde, économique, politique, social…
Ponte Vecchio, 2019, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm
Paysage urbain I, 2019, impression papier FineArt Baryta 325g, 30x30 cm
Ponte Vecchio, 2019, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Paysage urbain I, 2019, impression papier FineArt Baryta 325g,
30x30 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Brooklyn bridge, 8 am, 2019, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm
Sausalito, 2019, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm
Brooklyn bridge, 8 am, 2019, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Sausalito, 2019, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100


Terre des hommes, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g, 30x30 cm Mermoz, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g, 30x30 cm
Terre des hommes, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g,
30x30 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Mermoz, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g,
30x30 cm, disponible également en 30x30 et 100x100

Vol de nuit, 2020, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm Ingénu, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g, 30x30 cm
Vol de nuit, 2020, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Ingénu, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g,
30x30 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Toscane, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g, 30x30 cm Lignes, 2020, impression sur Aluminium Dibond, 100x100 cm
Toscane, 2020, impression papier FineArt Baryta 325g,
30x30 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Lignes, 2020, impression sur Aluminium Dibond,
100x100 cm, disponible également en 30x30 et 50x50
Marylin, 2020, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm Factory, 2020, impression sur Aluminium Dibond, 50x50 cm
Marylin, 2020, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100
Factory, 2020, impression sur Aluminium Dibond,
50x50 cm, disponible également en 30x30 et 100x100